Eglise Saint-Martin

L'église Saint-Martin à Sevran

L’église Saint-Martin se situe au centre-ville de Sevran au 13 bis, rue Lucien SAMPAIX (93270 SEVRAN)…

Il existe depuis très longtemps une église à Sevran, qui serait une des plus anciennes paroisses du diocèse de Paris. Un testament vers l’an 700 mentionne la basilique Saint-Martin de Ceverent.

L’Eglise actuelle sur l’emplacement de la précédente a été construite vers 1550. La dédicace en a été faite le 1er avril 1551. 

Voir les curés de 1235 à nos jours

Les registres paroissiaux conservés en Mairie remontent à 1644. Il y a environ 2 mariages par an entre 1644 et 1792.

Quelques personnages de la noblesse y furent baptisés :

  • Charles Louis d’ORLEANS, fils naturel de messire Charles Paris d’ORLEANS, le 19 décembre 1670
  • Les 4 enfants de Messire Nicolas CAGNIARD de la TOUR de 1781 à 1791
    Pierre-Armand DUFRENOY, géologue et minéralogiste, ondoyé le 8 septembre 1792

D’autres s’y sont mariés :

  • Huggues du PUYS et dame Anne CERON le 26.12.1672
  • Messire Jean Baptiste Henri de la NUX et dame Geneviève Sophie PATU des HAUTS-CHAMPS le 27 août 1789

Enfin, certains y ont été inhumés :

  • Messire Alexandre ARBOULIN le 16 mai 1781 (Plaque sur le mur de gauche au niveau du chœur, classée parmi les Monuments Historiques).
Plaque de la tombe de Messire Alexandre D'ARBOULIN

Le cimetière était autour de l’église (devant et côté sud). Celui route d’Aulnay a débuté en 1866. Le presbytère était à l’emplacement de l’ancien commissariat de police de 1850 (environ) à 1935.

Pendant la guerre de 1870-1871, l’église fut occupée par les Prussiens qui y firent de gros dégâts, brûlant les boiseries, les chaises, les stalles du chœur, pour se chauffer, l’hiver étant très rigoureux.

Plaque au-dessus de la porte de la sacristie

Pour faire face à l’accroissement de la population de la commune, les deux bas cotés ont été construits en 1935-1936. Cette agrandissement a été béni par Mgr Roland Gosselin, le 19 avril 1936.

Les fonds baptismaux, placés à droite du chœur, sont en marbre et datent du 18ème siècle. Ils ont été offerts à la paroisse par Me d’ARBOULIN (cité plus haut).

Fonds baptismaux

Le chemin de Croix, peinture sur céramique, œuvre d’Hélen MAY, serait de 1953.

Dalle funéraire de Claude MERAULT

Quatre dalles funéraires provenant de l’église sont placées de chaque côté du portail :
A gauche, contre la porte, est celle d’un fils de Claude MERAULT, Seigneur de la fossée, décédé le 2 novembre 1610 (texte en partie  lisible).
A  droite, contre le mur,  celle de Charles MAHEUX, Seigneur de Sevran, décédé le 29 mai 1587, âgé de 73 ans (texte très effacé, dessin bien visibles en haut.
Ces 2 dalles sont classées parmi les « Monuments Historiques ».

Dalle funéraire de Charles MAHEUX

Parmi les vitraux : 
Au niveau de l’autel, deux vitraux dans les murs latéraux, un de chaque côté, donnés par Mme Marie-Louise OLLIVIER veuve COLLETTE de BAUDICOUR, famille noble et fortunée, vivant à Sevran depuis les années 1860 jusqu’à son décès en 1882. Elle a mis une de ses maisons à disposition des religieuses, qui y ont créé une école de fille (Ecole sainte Agnès).

Voir : le premier vitrail et le deuxième vitrail

Au-dessus de l’harmonium, un vitrail du Sacré Cœurdonné en 1900 par l’Abbé LAURENÇON, ancien curé de Saint Joseph à Paris qui a vécu à Sevran, avec sa mère durant sa retraite. Dans le bas côté droit, proche du clocher, un vitrail de Sainte Alice, de 1900, donné par Alice LEGER. Agée de 11 ans, à l’époque, elle est la fille du notaire qui en revendique la propriété lors de l’inventaire de l’église, au moment de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. 
Sainte Alice, décédée en 1699, était la fille du Roi de Bourgogne. Elle devint reine d’Allemagne. Deux fois veuve, elle se retira dans un couvent. Elle est fêtée le 16 décembre. 

Toujours dans le bas côté droit, un vitrail de Saint Camille de 1900, donné par Camille Hervé. Cet homme est certainement propriétaire du fief de la Fossée à cette époque. Il demeurait à Paris. Ce fief est maintenant la nouvelle mairie et le parc Louis Armand.
Saint Camille de Lellis (1550-1614) était un solide soldat, un brin vagabond, qui, après avoir été chassé de l’armée, se convertit. Il fonda une congrégation pour soigner les malades abandonnés. Il est fêté le 14 juillet.

Vitrail de St Vincent de Paul

Dans le bas côté gauche, on a un vitrail de Saint Vincent de Paul du même style que les trois précédents de 1900.
Saint Vincent de Paul (1581-1660) est le fondateur de congrégation des prêtres de la mission (LAZARISTES). Il est venu plusieurs fois à Sevran, à la ferme de Rougemont, propriété des Lazaristes. De toutes ses œuvres, on a surtout retenu son action en faveur des plus pauvres, dont, les enfants abandonnés. Il est fêté le 27 septembre.

Dans la cour du presbytère, un platane de 29 mètres de haut, planté à la Révolution vers 1790, peut-être l’arbre de la Liberté. 

Sevran, juillet 1999 – Gilles BOUDIN
Mise à jour : novembre 2015

Sources
– Recherches par la Société de l’Histoire et de la Vie à Sevran
– Registres paroissiaux de St Martin
– Registres paroissiaux et d’Etat Civil en Mairie de Sevran
– Archives de la fabrique aux Archives Départementale du 93
– Annales de Sevran par E.H. Lamaille (Editions de 1890 et 1900)
– Cadastre de Sevran aux Archives Départementales. E. Lemonchois – GR Delahaye
– En Aulnoye jadis n° 12  de 1983
– Le Patrimoine des commune de Seine Saint-Denis    Ed. Flohic  1994 
– E.  Soitel : Sevran, Villepinte, Tremblay, Roissy    Ed. Notre Contrée  1976
– Revue « Prions en Eglise »

L’histoire récente de la paroisse